Toutes les affiches de la Compagnie et de l'Ecole de théâtre sont signées, depuis 1993, de notre ami le dessinateur professionnel Christophe LOURDELET, qui a participé à de nombreux films d'animation, tels que « Kirikou la Sorcière », « Un monstre à Paris », « Moi, moche et méchant » , et a dernièrement coréalisé « Tous en scène ».

A la Monnaie du Pape

A la Monnaie du Pape

Les Lemerlet sont une famille d'honnêtes commerçants sans histoires. Un jour, un jeune étudiant se présente pour louer une chambre. Il s'avère bientôt qu'il s'agit en réalité d'un auteur à succès, tombé sous la coupe d'un éditeur peu scrupuleux, qui veut lui extorquer un ouvrage sur les moeurs de la bourgeoisie, et l'obliger à prendre les Lemerlet comme source d'inspiration...

« Une galerie dĂ©sopilante de personnages, une pièce dĂ©capante et rĂ©jouissante : du théâtre comme on l'aime ! »

  • LES PIÈCES JOUÉES PAR LE GRENIER

    En 47 saisons théâtrales, et à raison d'une – parfois deux – pièces par an, LE GRENIER DU NOHAIN a représenté plus de 60 oeuvres, dans les genres les plus divers : comédies, pièces policières, classiques ou contemporaines, d'auteurs français ou étrangers, et surtout … pour son plus grand plaisir et , nous l'espérons, celui du spectateur !
    Célimare le Bien-aimé

    Célimare le Bien-aimé

    Célimare, grand séducteur, s'apprête à épouser la jeune Emma. Spécialisé dans la conquête de femmes mariées, il a si bien « soigné » leurs maris qu'il subit , une fois marié, la présence continuelle et inopportune de deux d'entre eux. Comment se débarrasser de ces encombrants « fils à la patte » ?

    « Un cocktail de situations rocambolesques, pailletĂ©es de bons mots. Un pur plaisir théâtral ! »

  • Le Système Ribadier

    Le Système Ribadier

    Chaque fois que M. Ribadier veut rejoindre sa maîtresse, il utilise son don d'hypnotiseur : les yeux dans les yeux, les mains dans les mains, et voilà l'épouse endormie par le mari volage; c'est … « Le Système Ribadier » !

    « Avec Feydeau, la mĂ©canique prĂ©cise et implacable du rire, un rire inextinguible et portĂ© Ă  son paroxysme ! »

  • La Chambre Mandarine

    La Chambre Mandarine

    L'Hôtel St-Joseph n'est pas un hôtel comme les autres : chaque chambre y a été décorée d'une couleur originale : violette, ananas, papillon... Dans la chambre 28 , dite « Chambre Mandarine », vont se succéder les personnages les plus divers, tour à tour cocasses, attachants, tous à « mourir de rire » !

    « Un ballet tourbillonnant de tranches de vies, une comĂ©die Ă  la fois burlesque, policière, mais jamais vulgaire ! »

  • Je veux voir Mioussov

    Je veux voir Mioussov

    Comme chaque dimanche, le camarade Mioussov est venu se détendre à la célèbre maison de repos « Les Tournesols ». Mais il est bientôt relancé par une kyrielle d'importuns de toutes sortes : un subalterne entêté, une quadragénaire incandescente, une infirmière énergique … Tous « veulent voir Mioussov » ! Vous avez dit : « Maison de repos » ??

    « le Grenier du Nohain entraĂ®ne le public dans une farandole infernale …. et irrĂ©sistible ! »

  • La Toile d'AraignĂ©e

    La Toile d'Araignée

    La fantasque Patricia, seconde épouse du très sérieux Henry Gibson-Brown, adore les blagues . Son jeu favori : le « supposons que... » Par exemple, « supposons qu'un matin, je trouve un cadavre dans la bibliothèque, que ferais-je ? » Jusqu'à ce que … la supposition devienne réalité !

    « Record de durĂ©e Ă  l'affiche, cette pièce constitue un chef-d’œuvre du suspense et de l'humour « à l'anglaise » ! »

  • Doit on le dire ?

    Doit on le dire ?

    Lucie, nièce de Blanche (épouse du trépident Marquis), va épouser Gargaret, mais lui préfère le séduisant Albert. Or, le témoin du marié, Muserolle, reconnaît en Blanche sa femme, disparue dix ans plus tôt. C'est Gargaret qui avait prévenu Muserolle de son infidélité. Muserolle lui rendra-t-il le même service ? Doit-il … le dire ?

    « Un vĂ©ritable « tourbillon » , le tout servi par cet esprit « joyeusement satirique » propre Ă  l'auteur du « Chapeau de Paille d'Italie » »

  • Arsenic et vieilles dentelles

    Arsenic et vieilles dentelles

    Les soeurs Brewster, deux vieilles filles pieuses et charitables, considèrent l'assassinat comme une oeuvre philanthropique : elles empoisonnent donc de pauvres gens esseulĂ©s, pour, disent-elles, « abrĂ©ger leur souffrance sur terre »...

    « Le Grenier du Nohain inscrit Ă  son rĂ©pertoire ce chef-d’œuvre d'humour noir, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre... »

  • Chat en poche

    Chat en poche

    M. et Mme Pacarel mènent une existence bourgeoise sans histoire ; mais Pacarel s'est mis en tête de faire représenter à l'Opéra une oeuvre écrite par sa fille Julie, promise au « benêt » Lanoix de Vaux.... Il engage donc un fameux ténor, mais, par suite d'un quiproquo, voici que débarque chez lui le fils d'un ami bordelais, qu'on prend évidemment pour le chanteur...

    « Feydeau et Le Grenier du Nohain nous baladent, de quiproquo en situations cocasses, pour notre plus grand plaisir …. »

  • La Cagnotte

    La Cagnotte

    Le rentier Champbourcy et ses amis ont l'habitude de jouer aux cartes. Ce soir-là, l'heure est solennelle : il s'agit de compter la cagnotte amassée, grâce au jeu, depuis un an, et de se prononcer sur l'usage de la somme réunie...

    « Un vaudeville haut en couleurs, une quĂŞte Ă©chevelĂ©e et trĂ©pidante, comme seul Labiche sait en inventer... »

  • crĂ©ation de la troupe

    pièces représentées

    auteurs joués

    villes visitées

    représentations données

    Nos partenaires